Hommage à Jean-Marie Pelt (1933-2015)

Hommage à Jean-Marie Pelt, né en 1933, mort ce mercredi 23 décembre 2015. Toute la nature chante ses louanges. RIP.

Share SHARE
Posted in Nature, Personnalités | Leave a comment

La COP21 adopte un Accord sur un réchauffement de 3°C

Le paragraphe 17 de l’Accord de Paris affirme noir sur blanc que les engagements qui viennent d’être souscrits par les Etats aboutiront à une forte augmentation des émissions de gaz à effet de serre au niveau de 55 gigatonnes en 2030, c’est à dire sur la voie d’un réchauffement de 3°C.

La contradiction est flagrante avec l’objectif théorique affiché au début du texte de l’Accord : ”bien en dessous de 2°C et si possible 1,5°C”. Le paragraphe 17 de l’Accord de Paris “note” logiquement qu’il faudra des efforts beaucoup plus importants pour arriver à remplir l’objectif… en effet.

Autrement dit, il y a eu un accord réel sur un réchauffement de 3°C et un vœu pieux pour 1,5°C.

Tout reste donc à faire.

Thierry Jaccaud
Rédacteur en chef
L’Ecologiste
Soutenez la presse indépendante: abonnez-vous !

Share SHARE
Posted in Climat, Politique | 1 Comment

Soutien au professeur Gilles-Eric Séralini

Le professeur Gilles-Eric Séralini est l’un des rares scientifiques qui se pose des questions de bon sens quant aux OGM ou aux pesticides. Et qui répond en scientifique: en réalisant les études correspondantes et en les publiant dans des revues scientifiques spécialisées. Les résultats sont spectaculaires: on se souvient de celles sur la toxicité du maïs transgénique, du Round-Up, et tout récemment une étude aux conséquences vraiment extraordinaires  sur l’alimentation des rats de laboratoire – qu’il a présentée en détail dans le numéro en cours de L’Ecologiste.

Cela ne plaît pas à tout le monde: on le comprend. Mais au lieu de mener le débat sur le même terrain scientifique, il doit faire face à de nombreuses pressions et jusqu’à des injures indigne qui l’ont conduit à porter plainte pour diffamation.

Ainsi le vendredi 25 septembre 2015 auront lieu les plaidoiries sur la qualification à donner aux insultes écrites par le journaliste Jean-Claude Jaillette de Marianne, fervent supporter des OGM, ayant accusé Gilles-Eric Séralini de rien moins que de « fraude scientifique »  au sujet de son étude sur la toxicité du maïs OGM de 2012. L’Ecologiste a publié une réponse détaillée aux critiques de cette étude dans son numéro 38. Rappelons seulement que c’était la première et la seule à avoir étudié les effets des OGM sur trois ans comme tout pesticide et non seulement quelques mois. On se doute que les industriels préfèrent ne pas réaliser d’études sur trois ans, et l’on s’étonne que les politiques ne l’aient pas imposé.

Bref, nous apportons donc tout notre soutien au professeur Gilles-Eric Séralini.

Thierry Jaccaud
Rédacteur en chef
L’Ecologiste

*

Le dossier du numéro 45 en cours de L’Ecologiste porte sur “Les petites fermes peuvent-elles nourrir le monde ?” Soutenez la presse indépendante: abonnez-vous ou achetez-la au numéro en kiosque ou en ligne !

Share SHARE
Posted in Agriculture, Animaux, Démocratie, Droit, OGM, Pesticides, Santé, Société | Leave a comment

Nucléaire. Osborne rajoute deux milliards à Hinkley Point

George Osborne, ministre des finances du Royaume-Uni, vient d’annoncer depuis la Chine deux milliards d’euros de garanties gouvernementales supplémentaires au projet de construction d’un nouveau réacteur nucléaire EPR sur le site de Hinkley Point par EDF et la China General Nuclear Corporation. Et le chancelier de l’Echiquier de préciser qu’il est très heureux d’être en Chine pour discuter des futures investissements chinois dans le nucléaire britannique…

Et comment se prétendre libéral tout en accordant des garanties énormes à un secteur controversé qui n’existerait pas sans elles ? Comment engager autant d’argent public en faveur du nucléaire au moment même où le gouvernement anglais coupe ses subventions aux énergies renouvelables ?

Nous conseillons vivement au chancelier de lire l’article très complet sur le fiasco de l’EPR paru dans The Ecologist et dans L’Ecologiste n°45.

Source (en anglais)

*

Le dossier du numéro 45 en cours de L’Ecologiste porte sur “Les petites fermes peuvent-elles nourrir le monde ?” Soutenez la presse indépendante: abonnez-vous ou achetez-la au numéro en kiosque ou en ligne !

Share SHARE
Posted in Nucléaire | Leave a comment

Lettre à un paysan… : le nouveau livre de Fabrice Nicolino

C’est court. C’est tonique. C’est à lire. Titre complet: Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture. Le paysan auquel s’adresse Fabrice Nicolino, c’est Raymond : il est né en 1924. Il a connu « une civilisation pleine de formes vivantes » où l’on habitait le monde « de mille manières différentes ». Raymond a supporté, toléré, accepté mais peut-être pas approuvé le gigantesque changement qui a détruit les campagnes, vidé des milliers de villages et mené le principal syndicat agricole à se choisir comme président depuis 2010 l’industriel Xavier Beulin, président du groupe Avril (anciennement Sofiprotéol,  7 milliards d’euros de chiffre d’affaires) et également céréalier sur 500 hectares dans la Beauce.

Raymond ne parle pas. Fabrice Nicolino lui parle. Raconte un siècle d’industrialisation forcenée de l’agriculture française. Avec les noms et l’œuvre des principaux responsables. L’apostrophe pour finir. « Mon vieux Raymond, ne me dis surtout pas que tu ne regrettes rien. Moi, si. Une autre histoire était possible. Un autre monde reste à construire. »

Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture (Editions Les ‘Echappés, 124 p., 13,90 €) sort jeudi 17 septembre 2015 dans toutes les bonnes librairies.

*

A l’automne 2014, Fabrice Nicolino livrait une véritable somme sur L’Empoisonnement universel. Comment les produits chimiques ont envahi la planète. En 2007, il avait publié une formidable enquête : Le Scandale des pesticides sur  l’histoire de l’industrie des pesticides en France avec François Veillerette.

*

Le dossier du numéro 45 en cours de L’Ecologiste porte sur “Les petites fermes peuvent-elles nourrir le monde ?”. Soutenez la presse indépendante: abonnez-vous ou achetez-la au numéro en kiosque ou en ligne !

Share SHARE
Posted in Agriculture | Leave a comment

L’Ecologiste n°45 est paru

Posté aux abonnés et en kiosque à partir de ce vendredi 21 août, L’Ecologiste n°45 : une lecture indispensable ! Site : www.ecologiste.org

Share SHARE
Posted in L'Ecologiste | 1 Comment

Jour J-7 !

Notre opération de financement participatif pour la revue L’Ecologiste a très bien progressé: 66% de l’objectif a été atteint ce matin vendredi 17 juillet. Reste donc un tiers. Comme le dit Fabrice Nicolino, “c’est le moment de casser sa tirelire pour L’Ecologiste” ! Les dons avec ou sans contrepartie commencent à 5 euros: les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Vous pouvez soit faire un simple don, soit profiter de l’occasion pour vous abonner ou vous réabonner, pour découvrir ou redécouvrir L’Ecologiste avec un ou plusieurs numéros… Merci à tous ceux qui ont déjà contribué, et merci aux futurs contributeurs de cette dernière semaine.

Lien avec le site dédié: c’est ici.

Share SHARE
Posted in L'Ecologiste | Leave a comment

Opération “crowdfunding” pour L’Ecologiste

Nous avons besoin de vous : nous lançons ce lundi 5 juillet une opération de “financement participatif” pour L’Ecologiste, sur la première plateforme spécialisée dénommée “Kisskissbankbank”.

Le but ? Améliorer la maquette et la régularité de parution de L’Ecologiste, à quatre numéros et un hors-série par an.

Le principe ? Soit un don simple, soit un don et un contre-don, c’est à dire une contrepartie que nous vous proposons.

L’objectif ? Trouver environ 250 contributeurs. C’est à la fois peu et beaucoup. Chaque contributeur compte, la contribution minimale est à cinq euros.

Tous les détails sont ici en suivant ce lien.

Par avance, au nom de l’équipe de L’Ecologiste, vraiment merci à vous.

Thierry Jaccaud,
Rédacteur en chef de L’Ecologiste

Share SHARE
Posted in L'Ecologiste | Leave a comment

Attentats : comment protéger 1 200 sites Seveso et 19 sites de centrales nucléaires ?

Suite à l’attentat islamiste de ce matin à Saint-Quentin-Fallavier en Isère, comment ne pas rappeler l’excellent livre Fragilité de la puissance du professeur Alain Gras publié en 2003, après les attentats du 11 septembre.

Les gouvernements successifs n’ont pas voulu voir la fragilité du système industriel et prendre les mesures nécessaires : non pas tant protéger les sites qu’organiser une autre société à échelle humaine, qui ne concentre pas sur 1 200 sites classés Seveso des activités dont un simple bombardement peut rendre inhabitable de vastes zones du territoire – sans parler des 19 sites qui abritent les 58 réacteurs nucléaires français. Et des 12 000 sites Seveso en Europe.

La carte ci-dessus présente l’ensemble des sites Seveso en France : Manuel Valls vient d’affirmer qu’il demandait une surveillance de tous les sites de la région Rhône-Alpes. De la seule région Rhône-Alpes ! Alors que les forces de sécurité ne suffisent déjà pas pour assurer la sécurité des sites sensibles définis après les attentats de janvier 2015… Le risque terroriste ne fait qu’ajouter un argument de plus : le changement de société n’est pas seulement souhaitable, il est nécessaire.

* Source sur l’attentat par exemple ici.

Le dossier du numéro 44 en cours de L’Ecologiste porte sur “Pourquoi sortir du nucléaire”. Dossier du prochain numéro: la petite agriculture. Soutenez la presse indépendante: abonnez-vous ou achetez-la au numéro en ligne !

Share SHARE
Posted in Nucléaire, Santé, Société | Leave a comment

OGM. L’INRA fabrique et vend un agneau-méduse

On apprend ce matin qu’un agneau génétiquement modifié par l’INRA avec un gène de méduse a été commercialisé au rayon boucherie par des agents de l’INRA, qui l’ont vendu à un particulier. La presse s’indigne de cette introduction de viande génétiquement modifiée dans le réseau commercial. Ne faut-il pas plutôt s’indigner de ce que l’INRA crée des animaux transgéniques, avec l’argent du contribuable qui plus est ? Dans cette affaire, le gène de méduse aurait servi à rendre transparente ou fluorescente la peau de l’agneau dans le cadre de la “recherche”. Que faire ? Etiqueter la viande transgénique, comme le propose une grande association de protection de l’environnement ? A l’évidence, non: étiqueter, c’est accepter. Arrêtons immédiatement la création d’animaux transgéniques. Attendons la réaction du gouvernement. Source : par exemple, ici.

*

Le dossier du numéro 44 en cours de L’Ecologiste porte sur “Pourquoi sortir du nucléaire”. Dossier du prochain numéro: la petite agriculture. Soutenez la presse indépendante: abonnez-vous ou achetez-la au numéro en ligne !

Share SHARE
Posted in Animaux, OGM | Leave a comment